5 août 2014

Les vacances pour tous, un droit de l’enfance

Par Violaine Descroix

En ce mois d’août, nous sommes nombreux à avoir la tête aux vacances. Pourtant, nous ne partirons pas tous. En France, un quart des enfants et adolescents ne partent pas en vacances. Une injustice sociale contre laquelle la « Jeunesse au plein air » lutte depuis 1947 !

les-vacances-pour-tous

Les vacances : un moment essentiel

Le départ en vacances est devenu un véritable modèle social. C’est aussi un droit inscrit dans la Convention internationale des droits de l’enfant. Partir, c’est donner à l’enfant la possibilité de s’épanouir, de s’amuser, de découvrir un environnement nouveau, de s’ouvrir, de vivre une expérience de vie différente et enrichissante. Les vacances sont essentielles pour l’enfant qui se construit.

Lutter contre l’exclusion

Les enfants qui ne peuvent partir vivent une exclusion sociale : 3 millions d’enfants sont ainsi exclus. La « Jeunesse au plein air » défend les vacances et les loisirs éducatifs, et se bat pour qu’ils soient reconnus comme des temps éducatifs complémentaires à celui de l’école ou de la vie de famille.

La campagne « Vacances pour tous »

Porté par le principe « Les vacances, c’est comme l’école, tout le monde y a droit », la confédération laïque mène, sous l’autorité du ministère de l’Éducation nationale, une campagne sur le droit aux vacances et aux loisirs éducatifs. Elle organise une collecte nationale dans les établissements scolaires. Les sommes recueillies sont redistribuées sous forme de bourses et d’aides individuelles à des enfants qui ne seraient pas partis sans ce fabuleux coup de pouce.

Une démarche pédagogique

Les actions éducatives conduites autour de la collecte sont un moyen de favoriser l’autonomie et de valoriser l’engagement des élèves, qui sont sensibilisés à la solidarité. Un tournoi de slam a été organisé, comme projet de classe transdisciplinaire : une belle manière de s’exprimer et de manier la langue ! Des actions solidaires qui permettent l’acquisition de connaissances définies dans le socle commun. L’implication des enfants est réelle.

De nouveaux horizons, de nouvelles activités, vivre ensemble dans le cadre d’un séjour collectif sont autant d’expériences qui participent à la réussite éducative de l’enfant. Une superbe initiative, donc, qui construit de belles vacances… mais surtout aussi les citoyens de demain.

Futurs acteurs sociaux, qu’en pensez-vous ?

Source : Vacancespourtous

Laisser un commentaire