28 décembre 2017

Salmonellose : 625 lots de produits infantiles retirés du marché

Par Eric Lagre

Les produits de grande consommation, lors de leur fabrication en usine, bénéficient de plusieurs contrôles pour dépister précocement la survenue de toute anomalie, notamment l’introduction de bactéries. Quels sont les risques de la salmonellose ? Comment dépister et éviter ce risque ? Retour sur l’affaire Lactalis.

 

 Qu’est-ce que le lait infantile ?

 

Quelques heures après la naissance, le nouveau-né reçoit sa première alimentation via la tétée. Il existe plusieurs types d’alimentation parmi lesquelles, la plus recommandée, l’allaitement maternel. Pour autant, il n’est pas toujours possible d’allaiter son enfant. Aussi, l’utilisation de laits infantiles industriels est une possibilité. Adaptés aux besoins nutritionnels et à l’âge de l’enfant, ils sont le plus souvent réalisés à partir de composants du lait de vache.

Tout au long du processus de fabrication industrielle, les laits infantiles sont contrôlés en interne par les entreprises qui vérifient les propriétés nutritives et la qualité du produit fabriqué.

En plus de ces contrôles, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes s’assure du respect des nombreuses règles relatives à l’alimentation infantile.

L’affaire Lactalis

 

Récemment, une affaire a défrayé la chronique. En effet, entre août et novembre derniers, plusieurs pédiatres ont déclaré aux autorités sanitaires la survenue de troubles – de type diarrhées, vomissements – chez des nourrissons.

Suite au recoupement d’informations, une suspicion de contamination par des salmonelles des laits infantiles de la marque Lactalis a été révélée. Immédiatement, le groupe industriel a annoncé le retrait de lots du marché. Malgré ces mesures, le nombre de nourrissons contaminés a continué de croître.

Aussi, les autorités publiques ont ordonné une série d’investigations concernant ainsi que la réalisation de prélèvements au sein de l’environnement de la chaîne de fabrication. Estimant que ces mesures insuffisantes, l’État a décidé de fermer l’usine incriminée et de procéder à un important rappel de lots possiblement contaminés par la salmonellose.

La salmonellose

 

La salmonellose est une infection due à des bactéries, de type Salmonella, présentes dans les matières fécales d’animaux. Elles peuvent être la source de contaminations au sein des chaînes industrielles, mais également à domicile lors de la préparation des repas.

Ces bactéries sont responsables de toxi-infections alimentaires collectives se manifestant par « une gastro-entérite, parfois aiguë, qui se résout généralement spontanément en quelques jours »¹. Chez les personnes ayant un système immunitaire affaibli, l’infection peut s’avérer très grave, voire mortelle.

Pour s’en protéger, outre le nettoyage des installations lors des fabrications industrielles, chacun peut se protéger – à domicile – en effectuant des gestes d’hygiène simples tels que le lavage des mains, le nettoyage soigneux du plan de travail après la préparation d’aliments crus, la cuisson à cœur d’aliments crus ou encore le respect de la chaîne du froid.

En cas d’infection, il convient d’en trouver l’origine, de traiter les symptômes engendrés par une réhydratation et éventuellement – dans les cas graves – de prescrire une antibiothérapie.

¹Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail.

La conclusion

 

Le risque d’infection par les salmonelles ne concerne pas que les produits industriels. C’est un risque important lors de la préparation et/ou la consommation de produits crus. Des gestes hygiéniques simples doivent être adoptés pour l’éviter.

Laisser un commentaire