18 mai 2017

Les grandes orientations du nouveau Président de la République

Par L'équipe de l'école

Emmanuel Macron, fondateur du mouvement En marche !, a été élu Président de la République le 7 mai dernier. Quelles sont les grandes lignes de son programme ? Quels sont également les points saillants en matière d’éducation, de santé et de social ?

Palais de l’Élysée

Le chômage et l’emploi

L’Unedic* passera sous gouvernance publique et ne sera donc plus dirigée par les partenaires sociaux. Le chômage sera financé par l’impôt, et deviendra universel, mais avec de nouvelles contraintes. La formation sera centrale.

La loi travail poursuivra sa route, avec un assouplissement des 35 heures et des règles de licenciement, et des négociations sociales par entreprises. Les retraites passeront progressivement à un régime unique à points.

* L’Unedic est l’association qui est chargée par l’État de la gestion de l’assurance chômage.

Un projet européen

Emmanuel Macron défend une harmonisation sociale entre les États-membres, avec la création d’un socle de droits sociaux européens : droits à la formation, couverture santé, chômage et salaire minimum.

Priorité à l’éducation

Le programme est dense : rétablissement de l’étude après la classe, stages de remise à niveau de fin d’été, recours à des jeunes en service civique en renfort en maternelle…

Les classes de CP et CE1 des zones d’éducation prioritaire seront limitées à 12 élèves. Les communes organiseront le périscolaire et les collectivités garderont ou non les rythmes scolaires. En crèche, une meilleure transparence sur l’attribution des places, des critères plus sociaux, et l’augmentation du nombre des places sont attendus.

La lutte contre les discriminations

Le Président défend l’application de l’égalité femmes-hommes, avec des pénalités et désignations publiques pour les contrevenants, à la suite de tests massifs.

L’IVG se voit soutenue, tout comme le congé maternité, qui devient identique pour toutes les femmes, quel que soit leur statut.

Le Gouvernement s’attaquera à la discrimination à l’emploi ou au logement, et à l’homophobie, par des campagnes de testing.

Quelles mesures pour le handicap ?

Des indicateurs d’inclusion serviront de référents aux lois à venir.

De nombreux domaines seront renforcés : soutien aux démarches, protection juridique, accessibilité, sensibilisation, recherche, insertion professionnelle, formation…Enfin, l’allocation adulte handicapé sera revalorisée de 100 euros par mois.

La défense de la laïcité

La promotion de la laïcité passera par l’enseignement du fait religieux à l’école, la création de diplômes universitaires pour les ministres du culte, mais aussi par la fermeture des lieux de culte qui ne respectent pas les valeurs républicaines.

Des actions de formation à la laïcité sont prévues, également pour les agents de la fonction publique.

En conclusion

Comme lors de chaque début de quinquennat, le programme est ambitieux et ses défenseurs sûrs de leur fait. Partisans comme opposants devront cependant évaluer ce programme à l’aune des résultats.

Pour que cela soit, il faudra au nouveau Président une majorité législative et les élections de juin seront donc décisives. Affaire à suivre.

Partager/Marquer

Laisser un commentaire