24 janvier 2011

Laïcité en structure d’accueil de la petite enfance

Par Violaine Descroix

La victoire de la crèche associative Baby-loup à Chanteloup-les–Vignes dans le cadre d’une affaire qui l’opposait à une « salariée voilée » ramène à la règle de neutralité des agents en vigueur dans les crèches.

Une salariée, directrice–adjointe de la crèche, qui portait le voile, a refusé de se plier aux demandes de sa direction : respecter le règlement intérieur interdisant le port de signes religieux. Mise à pied puis licenciée pour faute grave en décembre 2008, elle a saisi le Conseil des Prud’hommes ainsi que la Halde (en mars 2010) pour dénoncer, selon elle, un licenciement abusif.

Si la Halde s’était prononcée en mars, en faveur de cette salariée caractérisant le licenciement de « discriminatoire », sa présidente, Jeannette Bougrab, nommée un mois plus tard, a contredit cet avis, en novembre 2010 en insistant sur le « principe fondamental de laïcité au sein de la République ».

Le lundi 13 décembre, le Conseil des Prud’hommes a validé le licenciement pour « faute grave » en caractérisant dans son jugement « l’insubordination caractérisée et répétée » de la salariée justifiant son licenciement.

Les défenseurs de la laïcité du service public se félicitent de l’application de la règle de neutralité des agents en vigueur dans les établissements d’accueil de jeunes enfants… Un fait qui risque de soulever bien des passions dans un contexte politique tendu…

Une réponse à “Laïcité en structure d’accueil de la petite enfance”

Laisser un commentaire