25 mars 2014

Zoom sur… les permanences des professeurs du Cours Minerve

Par Violaine Descroix

Étudier chez soi comporte de nombreux avantages. Vous choisissez vos conditions de travail et vous êtes parfaitement autonome. Mais il peut vous arriver de buter sur un sujet, de vous poser une question où tout simplement d’avoir besoin de partager vos impressions…. Pour que cela ne soit jamais un problème, le Cour Minerve vous offre la possibilité d’interagir quotidiennement avec des professionnels de votre branche !

Les permanences des professeurs : de quoi s’agit-il ?

Des professeurs investissent régulièrement les locaux du Cours Minerve afin d’y assurer une permanence téléphonique au cours de laquelle ils se mettent à votre disposition. Vous avez besoin de précisions sur un point de cours, une méthode ou un exercice ? Nos professeurs répondent à toutes vos questions lors de leurs permanences. Ils vous aideront à progresser si vous êtes bloqué(e) dans votre plan d’étude. N’hésitez vraiment pas à les contacter !

Les permanences des professeurs du Cours Minerve

Un vrai soutien des professeurs

Au-delà de répondre à vos interrogations, les permanences des professeurs permettent aussi d’ouvrir le dialogue avec les élèves. Des professionnels de la petite enfance, du service à la personne, du secteur social ou sanitaire se mettent à votre disposition pour vous parler de vos études, de vos épreuves à venir, du terrain, de votre futur métier…

Alors, n’hésitez pas à prendre contact avec eux afin de profiter des conseils de personnes expertes dans votre domaine et formées à l’écoute et à la pédagogie.

Les horaires des permanences

Pour connaître les créneaux horaires des professeurs spécialisés dans les matières que vous étudiez, rendez-vous sur votre Espace élèves, rubrique « Ma formation », pour découvrir leur planning mis à jour chaque semaine !

Cours Minerve : les permanences des professeurs

Nos professeurs sont là pour vous aider et répondre aux questions que vous vous posez. Alors n’hésitez plus ! À vos téléphones !

Laisser un commentaire