6 juillet 2017

Canicule : adoptons les bons réflexes

Par Violaine Descroix

Canicules, orages, inondations sont des phénomènes de plus en plus fréquents. Alors que l’été commence à peine, la France a déjà dû faire déjà face à une vague de chaleur importante. À quoi sont dus ces changements ? Comment définit-on un épisode caniculaire et comment se protéger et protéger les plus fragiles ?

Canicule et dérèglements climatiques

Les changements climatiques s’intensifient et, en France, ces phénomènes sont déjà perceptibles. Nous sommes contraints de changer nos comportements, notamment lors des épisodes caniculaires.

Météo France différencie les termes « vagues de chaleur » et « canicule ». On évoque la canicule « lorsque, pendant au moins trois jours consécutifs, les températures minimales et maximales dépassent des seuils définis pour chaque département. Les seuils varient de 17 °C à 24 °C la nuit, et de 32 à 36 °C le jour selon les départements ».

Le système de régulation

Notre corps a son propre système de thermorégulation au niveau des centres hypothalamiques.

Ainsi, lorsqu’il fait trop chaud, la transpiration est plus importante pour permettre à la peau de se refroidir. Mais ce système diffère selon les âges de la vie : chez le nourrisson, l’immaturité du système nerveux rend irrégulière la régulation thermique du corps, tandis que chez la personne âgée, il existe une baisse de réaction des centres régulateurs.

Mais d’autres facteurs influencent la régulation thermique : les activités physiques, les stimuli émotionnels ou encore certains traitements.

L’altération de l’état de santé

En cas de grosses chaleurs, le premier signe d’altération de l’état de santé est la déshydratation.

Ce manque d’eau va provoquer des migraines, nausées, convulsions pouvant aller jusqu’à la dégradation de l’état de conscience, une gêne respiratoire, des troubles cardiaques et même l’arrêt cardiaque pouvant mener au décès. Ainsi, les effets de la canicule sur les personnes, notamment fragiles, peuvent être mortels et doivent être prévenus précocement.

Les actions préventives

Face à tout épisode de chaleur, il convient de :

  • boire de l’eau sans attendre d’avoir soif,
  • se rafraîchir et se mouiller le corps : visage et avant-bras plusieurs fois par jour,
  • manger en quantité suffisante et ne pas boire d’alcool,
  • éviter de sortir aux heures chaudes et passer plusieurs heures par jour dans un lieu frais,
  • éviter les efforts physiques,
  • maintenir son logement frais : fermer fenêtres et volets la journée, les ouvrir le soir et la nuit,
  • donner des nouvelles à ses proches et demander de l’aide dès que le besoin s’en fait sentir,
  • s’informer régulièrement sur le site de Météo France.

Lorsque les premiers signes d’altération de l’état de santé se font sentir, il convient de donner aussitôt l’alerte en appelant le Samu-centre 15.

Conclusion

Le Plan national canicule est activé depuis le 1er juin. Pour prévenir tout effet délétère, adoptons les bons gestes, surveillons les personnes fragiles et tenons-nous informés auprès de Canicule info service, joignable au 0 800 06 66 66 – appel gratuit depuis un poste fixe.

Laisser un commentaire